La vigne est un végétal moins fragile que beaucoup d’autres mais nécessite tout de même un certain arrosage au début de sa croissance pour maximiser ses chances de reprise dans votre jardin et permettre une longévité des plants et une productivité de raisin de table maximale.

    

Arrosage de la vigne à la plantation

Arrosage vigneDès réception de votre cep, si vous l'avez commandé en ligne, il est important de le réhydrater suite au transport en le trempant presque en totalité durant 24h dans un seau d’eau au frais. En fonction du transport choisi lors de votre commande et des conditions de transport, votre pied aura passé environ 3 à 10 jours dans un carton. Etant donné qu'il s'agit d'un végétal robuste, dont l'expérience nous a montré qu'elle pouvait survivre parfois un mois en carton, mais son hydratation est essentielle à l'arrivée.

Dans le cas où vous auriez acheté votre plant de raisin de table en magasin, en jardinerie ou chez votre pépiniériste favori, il est également important de procéder à cette étape. En effet, souvent placés dans de grandes serres, il suffit qu'une partie de l'irrigation ou l'aspersion de la serre soit défaillante pour que votre pied n'ait pas reçu l'attention nécessaire lui donnant suffisamment de ressources pour s'adapter à un nouveau sol. L'opération permettra également de préparer la future PLANTATION DE LA VIGNE et son arrosage à venir.

Une fois planté votre cep, il faut environ arroser la vigne avec 5 à 6 litres d’eau (un demi arrosoir environ) afin que la terre adhère correctement aux racines sans créer de bulle d’air sous terre puis le recouvrir ensuite d’un léger voile de terre sèche afin de conserver l’humidité aux racines. N'ayez pas peur de trop arroser, cette étape est importante et le pied appréciera ce premier geste. Il vaut mieux trop arroser une fois, plutôt que d'arroser moyennement chaque jour (une vigne trop arrosée peut avoir des feuilles jaunes qui tombent)

 

Arroser votre jeune plant la première année

 Arrosage vigne jeuneLa première année suivant vos plantations, remettez une telle quantité d’eau tous les 15-20 jours, surtout s’il ne pleut pas. A noter que cet arbuste est une liane et que, de plus, le cep est greffé sur un porte greffe vigoureux qui jette des radicelles en profondeur afin de chercher un peu d’humidité. Le fait d'arroser en grandes quantités (comme une bonne douche) va ainsi permettre à l'eau de ne pas stagner en surface mais d'aller vraiment en profondeur.

A ce sujet, il est donc inutile d’arroser tous les 2 jours ou toutes les semaines car cela va favoriser un système racinaire de surface et le jour où vous oublierez d’arroser le plant n’aura pas les réserves nécessaires pour affronter ce léger coup de sec. Il est donc important d'apprendre à se limiter sur l'arrosage, et adapter votre fréquence d'arrosage au besoin en eau réel de la vigne. Ce conseil est d'ailleurs valable pour de nombreux arbustes et plants de votre potager.

En conclusion, espacez au maximum l'arrosage de la vigne, même l’été, afin de forcer le plant à pousser ses racines en profondeur. Il en va de même pour un arrosage automatisé. Il faut éviter les petits arrosages réguliers, favorisez plutôt une bonne quantité d’eau peu souvent.

 

Arrosage d’un pied de vigne adulte

Arrosage vigne adulteUn arrosage régulier et temporisé la première année aura permis à votre plant de parfaitement installer ses racines et développer un système de survie solide pour le reste de sa vie.

C'est ainsi que, comme vous l’avez peut-être constaté dans les vignobles de nos régions en France ou en Europe, que ce soit dans le Sud ou la partie Nord, les vignes adultes ne sont pas arrosées manuellement et s’abreuvent seulement les jours de pluie. De la même façon dans le parc, potager ou verger, il n'est pas nécessaire d'irriguer votre plant adulte. Il est préférable de laisser la nature s'occuper de votre potager ou verger.

A noter que dans certains cas exceptionnels comme par exemple des années de forte sécheresse comme nous avons pu connaître sur les récentes années, et ce qui risque de se reproduire prochainement avec le réchauffement climatique et l'augmentation des températures, il est conseillé aux jardiniers de procéder à 2 arrosages aux alentours du 14 juillet et du 15 août mais pas davantage. Ceci en s'adaptant bien sûr aux contraintes politiques et environnementales pouvant parfois exiger une limitation des arrosages de jardin en période de forte sécheresse ou canicule.

 

Quand arroser la vigne dans la journée ?

 Heure arrosage vigne

Comme chaque conseil concernant la viticulture, le moment parfait pour arroser le jardin au cours de la journée dépend de votre situation géographique, climat et aussi de emploi du temps.

Tout d'abord, sachez qu'il est fortement déconseillé d'arroser durant la nuit car la fraicheur, l'humidité et l'absence des rayons du soleil sont des facteurs pouvant entraîner des maladies de la vigne. De même, un arrosage en plein milieu de l'après-midi n'est pas très écologique compte-tenu des pertes d'eau liées à l'évaporation et des risques de brûlures des tissus végétaux à ce moment là de la journée causés par la réverbération des rayons du soleil sur les gouttes d’eau. 

Pour cela, si votre emploi du temps vous le permet, il est généralement recommandé pour le jardinage d’arroser le matin quand les nuits sont encore fraîches malgré que le sol soit chaud durant la journée (Printemps), ou à contrario de privilégier un arrosage en fin d’après-midi avec le crépuscule quand il fait davantage chaud (Été).

    

Méthodes d'arrosage de la vigne : 

 

Arrosage manuel ou eau de pluie ?

Dans la mesure du possible, privilégiez toujours l’arrosage naturel grâce à l’eau de pluie, plus naturelle qu’une eau classique de la ville. De cette façon, si la météo s’annonce pluvieuse (davantage de 10mm d’eau annoncés sur un site météo ou le pluviomètre de la maison), abstenez-vous d’arroser !

Au delà de l’aspect économique étant donné que l’eau de pluie est gratuite sans limites, elle est surtout recommandée pour sa douceur (PH de 6), son absence de chlore, fluor et sa faible quantité de sels minéraux. A contrario l’eau de ville peut s’avérer polluée, calcaire et chlorée ce que les plantes ont tendance à moins apprécier.

    

Comment recueillir l'eau de pluie ?

Comme évoqué, l'eau de pluie est un vrai bonus pour le jardin et votre portefeuille. Renseignez vous donc sur les possibilités qui existent en fonction de vos besoins et la taille de votre jardin pour collecter cette eau : bac, pots, baignoire, tonneau, citerne ou cuve, ceci à l'air libre ou enterré.

Privilégiez si possible un système fermé diminuant l'évaporation pendant les grosses chaleurs et les indésirables venant s'accumuler dans l'eau (feuilles, insectes, pontes de moustiques, ...). Ajoutez y par la suite un raccordement aux gouttières de votre toit ou abri de jardin afin d'augmenter la quantité d'eau reçu et aurez à disposition une eau gratuite et de meilleure qualité pour les arbres et arbustes. Finalisez le tout avec un raccord à un tuyau ou un robinet pour faciliter l'irrigation future.

De plus, récupérer l'eau de pluie permet d'en avoir à disposition lors des périodes de forte canicule où l'arrosage de la vigne est interdit dans certains cas. En effet, il peut arriver que la législation ne permette pas l'arrosage du jardin pour l'économiser et permettre aux nappes phréatiques de se remplir.

   

La méthode d’arrosage en cuvette

Il existe de nombreuses techniques d’arrosage de la vigne mais la plus pertinente se révèle souvent être la méthode de la cuvette d’arrosage (sans drains). Il suffit pour cela de créer autour du cep récemment planté un cercle de terre d’une hauteur d’environ 10-15 centimètres qui va conserver l’eau autour du plant et éviter qu’elle ne s’échappe dans toutes les directions. Elle sera à renouveler tous les 6-12 mois car avec le temps elle risque de s’affaisser et perdre en efficacité et étanchéité. En complément, il est important de biner le sol aux abords du cep, de cette manière vous permettrez aux racines de s'aérer et la demande en eau sera moindre.

Pour une telle technique, il faut évidemment continuer à suivre les recommandations classiques, c'est à dire de ne pas mouiller les feuilles ou grappes (diffusion de maladies, oïdium, mildiou) mais localiser l'arrosage en se concentrant sur le bas du plant, au niveau de la terre. Si possible, réglez la pression du robinet d'eau pour contrôler la pression de l'eau, et choisissez une basse pression diminuant les éclaboussures sur les feuilles

  

L'arrosage de la vigne au goutte à goutte

L'irrigation au goutte à goutte est une alternative intéressante utilisée dans certains viticulteurs dans des vignobles pour favoriser la croissance des jeunes plants et des raisins de table ou de cuve. Cette technique d'arrosage automatique permettre d'éviter de mouiller les feuilles (contrairement à l'aspersion) tout en permettant une gestion optimale de l'eau.

Une préparation est néanmoins nécessaire avant de vous lancer dans l'aventure de l'arrosage goutte à goutte selon la taille de l'exploitation à irriguer. Un système de filtration adapté permettra d'éviter que des feuilles ou insectes bouchent les tuyaux et un régulateur de pression permettra de contrôler les débits et éviter une trop grande disparité dans l'arrosage de vos pieds en début ou en fin de rangée.

Des technologies hautement avancées (système d'irrigation, réseau d'arrosage, kit d'arrosage, sondes) sont également disponibles pour les professionnels disposant de grandes parcelles sur plusieurs hectares de vignoble afin par d'exemple de diluer de l'engrais au sein du tuyau principal pour nourrir la vigne, créer de nombreux raccords, adapter les gouteurs et limiter la consommation d'eau de façon économe sur le long terme.

   

      

Désormais, vous savez théoriquement tout sur l'arrosage de la vigne. Pour réaliser l'Achat d'un pied de vigne vous pouvez retrouver sur Viticabrol + de 50 cépages de raisin de table ou de cuve !