Dans l'actualité de nos régions, le réalisateur Stéphan Balay a tourné un long métrage documentaire instructif intitulé « VITIS PROHIBITA » sur les vins interdits et les cépages résistants aux maladies.
 

Vins et Cépages interdits

vitis prohibita vigne interdite documentaireLe film revient sur ces cépages nés en sauveur au XIXème siècle pour lutter contre le phylloxéra de la vigne, puis mis au ban de la viticulture dans les années 1930. En effet, la production de vin sur ces cépages (noah, clinton, isabelle, herbemont, jacquez et othello) a été interdite dans les années 1930 en pleine crise de surproduction viticole française. Cette interdiction sur ce “vin qui rend fou” était surtout justifiée par le besoin d’assainir les marchés produisant 91 M d’hectolitres de vin pour 34 M d’habitants dans cette époque de l’entre deux-guerres.

Aujourd'hui, leur usage est donc seulement permis dans le cadre familial pour consommer les raisins blancs, roses ou noirs. Il n’est donc pas permis d’en produire du vin que ce soit pour un usage personnel ou professionnel malgré les protestions de nombreux vignerons.

Les cépages oubliés

Son réalisateur montpelliérain propose une immersion découverte en France, Italie (concours de Clinton pour célébrer ce cépage, déguisé en fête de village), Autriche (boisson culte issue d’un cépage hybride producteur direct), Roumanie (culture familiale de cépages anciens et résistants) et aux États-Unis (laboratoires de recherches sur la vigne). C’est par exemple le cas dans le Gard où des viticulteurs rebelles continuent de braver la législation sévère de l’époque et cultivent des plants de vigne dans l’optique de créer leur vin de Noah par exemple. L’un d’eux évoque le clinton “Son esprit est cévenol, ses gênes américains”. Nous pouvons également y voir Gilbert Bischeri que nous avons déjà évoqué dans une interview viticabrol sur les cépages interdits

Le documentaire retrace l’histoire de ces variétés, des législations et des usages associés pour comprendre en quel sens ils sont une solution d’avenir pour une viticulture responsable et respectueuse de l’environnement. Ceci avec notamment la visite de parcelles viticoles et de laboratoires, la rencontre des ampélographes, ingénieurs agronomes, œnologues et pépiniéristes.La synopsis du documentaire est d'ailleurs la suivante : "Cela pourrait-être une légende, mais c’est l’histoire bien réelle d’une tentative d’assassinat réglementaire, la mise au ban d’une poignée de cépages déclassés, des vins interdits, accusés de tous les maux, rendus coupables d’avoir mauvais goût et incriminés de rendre fou. Leur crime ? Résister. Résister aux maladies, être naturellement adaptés aux changements climatiques et s’affranchir des pesticides et autres produits qui inondent la viticulture moderne."

  

Pour aller plus loin sur ces cépages

Le film est projeté depuis 2019 dans plusieurs salles de cinéma en France, à participé à plusieurs festivals de cinéma, et a ensuite bénéficié d'une sortie en VOD et DVD. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site https://www.vitis-prohibita.com/

Quant aux cépages résistants autorisés pour les particuliers, vous pouvez en retrouver certains en vente sur notre site internet  ACHAT DE PIEDS DE VIGNE