Retrouvez étape par étape les méthodes et recommandations pour découvrir comment planter un pied de vigne dans les conditions optimales. Comme beaucoup d'autres fruits, le raisin a besoin de soleil et de chaleur afin de pousser convenablement. Il est toutefois possible de planter de la vigne dans des régions froides ou en altitude en les cultivant sous serre ou en disposant un paillage durant l'hiver afin d'éviter les gelées. Avant-propos : Retrouvez dans le guide précédent, nos conseils de jardinage pour savoir où planter de la vigne, l’exposition adéquate, l'ensoleillement, l’espacement et l’écartement entre chaque pied ou avec le reste du potager et du verger. De même, si vous le souhaitez pas planter votre arbuste en plein terre, consultez l’article expliquant comment planter une vigne en pot ou en godet.

Présentation de votre pied de vigne

Ces conseils de plantation s’appliquent à tous les plants de vignes sans différence, qu’il s’agisse d'une variété résistante aux maladies, ou traditionnelle (muscat, italia, chasselas doré), en raisin de table ou pour un usage en cuve, avec du raisin blanc ou raisin noir. Pour les raisins de cuve ayant pour objectif de faire votre propre vin, renseignez-vous néanmoins sur la législation de votre région ou pays et les autorisations parfois nécessaires.

 

Pied de vigne non greffé

Un pied de vigne non greffé est généralement appelé Franc de pied. Ces pieds n’existent quasiment plus aujourd’hui car ils n’étaient pas assez costauds pour survivre aux différentes maladies de la vigne (comme c’est le cas également chez les arbustes et arbres fruitiers). Lorsque l’on évoque un pied de vigne aujourd’hui, on se réfère principalement aux plants de vignes greffés.

Pied de vigne racines nues

 

Pied de vigne greffé

Un pied de vigne en racines nues (vitis vinifera) se décompose de plusieurs parties différentes. Comme présenté précédemment, il faut tout d'abord savoir que les pieds de vigne sont généralement greffés. Cela signifie que 2 pieds ont été soudés ensemble (généralement par des pépiniéristes) afin de donner un pied de vigne unique davantage résistant aux maladies et aux différents terrains grâce à ce croisement.

Si vous vous posez la question "Faut il enlever la cire sur un pied de vigne ?", en lisant les explications précédentes, vous vous rendrez donc compte que le point de cire vert ou rouge que vous verrez sur votre pied est donc totalement normal et vous ne devez surtout pas l'enlever. C’est cet élément qui a permit au pied et son porte-greffe d’être assemblés et de demeurer rattachés.

 

Planter un pied de vigne dans votre jardin

  

Préparez votre pied de vigne

Colis pied de vigneDès réception de votre colis et avant la plantation, sortez les pieds de vigne de leur emballage. Immédiatement, vérifiez qu'ils soient intacts et qu'aucun d'entre eux ne soit endommagé à cause du transport.

S'il s'agit de pieds en pot et que les branches supérieures, fleurs ou grappes de raisins ont étés coupés, rassurez vous ce n'est pas grave, et permettra au contraire à votre pied de s'acclimater à sa nouvelle terre plus facilement, et in fine, pousser et produire davantage sur le long terme. Pour les pieds en racines nues, le risque de cassure est beaucoup moins élevé. Vous pouvez par contre si vous le souhaitez couper une partie des racines si celles-ci sont trop longues afin de leur redonner une certaine vitalité.

Par la suite, trempez-les presque entièrement durant 24 h dans un seau d’eau et au frais dans une cave ou un garage. Cela leur permettra de récupérer de leur voyage (bien qu’ils puissent survivre en transport deux semaines sans complications) et d’être réhydratés. Ne sautez pas cette étape, ce coup de boost naturel est très important pour votre pied et sa bonne adaptation.

 

Préparez le terrain et le sol

Planter pied de vigne terre Sur votre parcelle destinée à accueillir la future plantation, commencez par nettoyer l’emplacement autour de votre futur pied de vigne en supprimant les mauvaises herbes (et leur système racinaire) afin de vous assurer qu'elles ne s'accapareront pas dans le futur les ressources du sol. Cette étape est très importante, il est contre-indiqué de laisser trop de végétation autour de vos futurs pieds, surtout s'il s'agit d'herbes envahissantes dont il est vraiment préférable de se débarrasser quoi qu'il arrive.

Par la suite, à l'aide d'une pelle ou bêche, creusez un trou d’environ 40 cm de profondeur et de largeur. Bien que vous ne planterez pas votre pied si profond, cette étape de préparation du sol (labour) est essentielle afin d’aérer au maximum la terre afin d’encourager et permettre aux futures racines de se développer.

Vérifiez également que les racines d'un autre arbres ou arbuste ne viennent pas empiéter sur ce trou nouvellement creusé, car à long terme il risquerait d'il y avoir une concurrence racinaire trop forte avec 2 plants souhaitant puiser les mêmes ressources.

 

Enrichissement de la terre

Planter pied de vigne greffe Pour ceux souhaitant utiliser de l'engrais, sachez que ce n'est pas forcément recommandé car il y a un fort risque de brûlure du pied. C'est souvent une erreur commise par des jardiniers qui va entraîner la mort de votre pied, et dont vous ne vous rendrez compte que quelques semaines après quand il sera trop tard. La vigne est une plante robuste s'adaptant très bien aux différents terrains et poussant sans trop de difficultés, l'engrais n'est donc pas primordial à la plantation.

Nous recommandons plutôt de planter le pied sans mettre de l'engrais dans le trou, mais plutôt de mettre de l'engrais à libération lente une fois le pied planté. Cette méthode sera beaucoup moins brutale pour votre nouvel arrivant dans le jardin.

Néanmoins, si vous souhaitez malgré tout en mettre, placez au fond de ce trou, un léger mélange d’engrais pour arbres fruitiers et de fumier composté sec, puis recouvrez l'ensemble avec une partie de la terre que vous avez extraite. Cette étape permet de préparer la terre et l'enrichir tout en protégeant les racines des pieds contre les risques de brûlure au contact de l’engrais.

 

Plantation du cep de vigne

Planter pied de vigne greffe Par la suite, placez votre pied de vigne dans le trou précédemment creusé, en faisant en sorte que le point de greffe (caractérisé par un renflement du tronc et une cire rouge/verte comme présenté sur l'image au début de ce guide) dépasse de 3 ou 4 centimètres le niveau du sol.

Cette étape est également très importante car enterrer le pied trop profond vous ferait perdre l'intérêt et la protection qu'apporte la greffe, et à contrario ne pas le planter assez profond dans le sol diminuerait sa robustesse et vivacité future. Rappelez vous donc que le pied de vigne que vous avez dans les mains n'est pas la totalité de votre futur pied, celui-ci poussera sur le haut de ce cep à partir de la partie supérieure au greffon. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à nous envoyer une photo par mail ou sur les réseaux sociaux afin que nous vous confirmions que la hauteur à laquelle vous avez enterrés votre pied est correcte. Si c'est trop tard, rajoutez une motte de terre autour du pied pour ré-élever le terrain et améliorer la situation.

Pour finir, remplissez le trou avec le reste de la terre de jardin extraite à laquelle vous pouvez ajouter si vous le souhaitez un peu de terreau ou de sable pour enrichir celle-ci. Tentez néanmoins d'assurer que la répartition de ces éléments se fasse en faveur de la terre de votre jardin (dans une répartition de minimum 60% pour la terre de jardin). Ne tassez pas de suite la terre, mais déposez la simplement, cela sera plus simple pour réussir l'étape suivante.

 

Placement du tuteur

Planter pied de vigne tuteurUne fois le pied placé et recouvert de terre et terreau, comme tout bon vigneron, dressez un tuteur ou installez un piquet de vigne (avec les fils de fer associés) à proximité de votre nouveau pied de vigne auquel vous devez attachez votre plant pour le guider dans son développement. 

Enterrez ces piquets ou tuteurs suffisamment profondément afin que le vent, la pluie ou des animaux ne puissent pas changer leur orientation au fil du temps. Si vous souhaitez réaliser une treille et avoir une plante grimpante, suivez la même procédure en guidant votre cep dans la direction verticale sur une longue distance.

Prenez garde de ne pas trop serrer l'attache entre le tuteur et le pied, car ce dernier grandit plutôt vite et pourrait se retrouver étouffé par l'attache si vous ne la surveillez pas régulièrement. En anticipation, vous pouvez également préparer le palissage comme sur l'image ci-dessous.

 

Finalisation de la plantation

Finalisation plantation pied de vigneEnfin, la dernière étape consiste à tasser la terre (sans exagérer) avec le pied et la griffer  légèrement.Une fois cela réaliser, il ne restera plus qu'à l'arroser abondamment afin d'éviter toute poche d'air au niveau des racines.

Votre pied est désormais correctement planté dans votre sol, l'enracinement va progressivement débuter, et vous pouvez répéter à l'infini ces étapes tout en respectant une distance suffisante entre chacun d'entre eux comme évoqué précédemment afin de créer votre haie, pergola, tonnelle, jardin ou même vignoble.

Par la suite, il ne vous restera plus qu’à entretenir et tailler vos jeunes plants puis voir peu à peu le feuillage grandir et récolter vos grappes de raisin.Pour cela, n'hésitez pas à suivre nos autres conseils :

Guide de culture de la vigne