Chaque sol étant différent, sa composition et son état vont fortement influer sur le succès et les récoltes de votre potager et des raisins. En laissant celui-ci à l'état naturel sans le travailler, vous prenez ainsi le risque de diminuer son potentiel. Il est néanmoins possible d'influer sur cela en travaillant votre sol pour lui apporter les éléments et les conditions parfaites permettant la plantation et la croissance de vos végétaux.

 

La connaissance du sol

Avant de planter votre potager ou votre vigne, il est préférable de connaître votre sol, ses capacités et ses manques. Pour cela, il est par exemple possible d'envoyer des échantillons de votre terre à un laboratoire d'analyse qui vous détaillera ainsi sa composition, les éléments présents ou manquant, son pH et d'autres spécificités. On distingue en général 4 différents types de sol

Types de sol jardin vigneSol sableux : La terre sableuse est reconnaissable grâce à sa couleur claire, ses particules légères et son effritement quasi instantané quand on le prend dans les mains. Très répandu sur les bords de mers notamment dans ma région (Sète, Frontignan, Agde), ce type de sol est beaucoup moins docile que d'autres. En effet, il va nécessiter davantage d'arrosage que les autres car sa capacité à retenir l'eau est très limitée. C'est pourtant l'eau qui est le vecteur principal apportant et dissolvant les éléments nutritifs. Son Ph est de 6,2 à 6,6. N'hésitez donc pas à l'enrichir avec du terreau pour favoriser la croissance de votre vigne.

Sol argileux : Une terre argileuse se repère souvent par son aspect en mottes et sa texture collante au touché par temps humide. Elle est très compacte, lourde suite aux pluies, et va donc compliquer la circulation de l'air, de l'eau et des racines dans le sol. Ella va par contre bien conserver cette eau, sa fraîcheur et son l'humidité (parfois même trop) ce qui favorisera la croissance de votre pied et la facilité d'apporter des éléments complémentaires tels que l'engrais. Le pH de ce sol est entre 6 et 7,4. Vous pouvez rajouter du sable et du compost à ce type de sol pour améliorer la productivité future de vos plants de vigne.

Sol calcaire : De couleur claire, sèche et friable, la terre calcaire a vite tendance a devenir boueuse lors de passages pluvieux. A contrario, elle va se réchauffer facilement à l'approche des beaux jours. Une terre calcaire présente souvent des faiblesses en termes d'éléments fertilisants mais est facile à travailler. Elle va d'ailleurs drainer efficacement votre sol et ses éléments nutritifs (parfois trop rapidement néanmoins). Le pH de ce type de sol est alcalin (supérieur à 7,5)

Sol humifère : Un sol humifère est de couleur sombre, doux au toucher mais également collant par temps humides. Il va se tasser lorsque vous marchez dessus, et risque de devenir trop compact par la suite. Comme son nom l'indique, il est riche en humus, soit en débris végétaux et va donc être un aout pour nourrir votre potager. Il est néanmoins important de l'entretenir et équilibrer ses excès tels que l'acide, car son PH est théoriquement inférieur à 6,6.

  

Le désherbage de votre jardin

Desherbage de la vigneLe désherbage, qui est très souvent en tête des activités les moins appréciées dans le jardin, est pourtant une étape essentielle favorisant le développement des végétaux. Cette méthode consiste à se débarrasser des mauvaises herbes de votre jardin qui sont généralement nuisibles, envahissantes et qui ont tendance à s'accaparer l'espace et les ressources de vos plantes. En ce sens, la vigne ne devrait donc pas être entourée d'herbe pour bien croître et produire suffisamment de raisins.

  

Quand désherber votre jardin ?

Nous vous conseillons de désherber par temps sec. Bien que moins facile que par temps humide car les mauvaises herbes vont s'extraire difficilement, le risque de repousse est moins élevé. A contrario, si vous avez désherbé après la pluie, les mauvaises herbes arrachés et déposées sur un sol humide pourraient repousser à nouveau et réduire à néant tous les efforts produits.

Assurez vous également de désherber fréquemment pour éviter la floraison des mauvaises herbes qui risqueraient de se disperser grâce au vent et d'être disséminées dans tout votre jardin. 

 

Comment désherber votre jardin ?

Désherbage manuel : Pour cela, la technique la plus simple est d'arracher les plantes à la main ou à l'aide d'un petit outil. Il ne faut pas seulement supprimer le haut de la plante, mais aussi et surtout les racines afin d'annihiler toute repousse par la suite. Pour éviter néanmoins de vous retrouver avec de nombreux trous dans votre jardin, pensez à secouer cette mauvaise herbe afin que la terre s'effrite et que vous n'extrayez que l'élément indésirable.

Désherbage naturel : De nombreux désherbants naturels et méthodes de grand-mère existent également en alternative. Il faut par contre bien les appliquer sur les mauvaises herbes de façon précise sans risquer que cela affecte votre potager ou votre vigne. C'est par exemple le cas du vinaigre blanc qui sera à vaporiser (5L d'eau, 1kg de sel de mer et 25cl de vinaigre blanc) sur les mauvaises herbes qui vont par la suite jaunir et faner. Il est également possible d'utiliser de l'eau bouillante issue de la cuisson des pâtes, du riz ou des pommes de terres ou pure à laquelle on ajoute du sel. Ce liquide va avoir une très forte concentration en amidon et éradiquera les adventices.

Désherbage mécanique :  Enfin, une autre solution existe pour les grandes surfaces, est est mécanique. En effet, la tondeuse ou la débroussailleuse vont empêcher ces mauvaises herbes de fleurir et disséminer leurs graines. Encore une fois, veillez bien à ne pas toucher vos végétaux et votre cep de vigne lors du passage de ces outils car leur reprise n'est pas assurée s'ils sont sectionnés.

 

Le binage de votre jardin

Binage de la vigneLe binage, est sans aucun doute l'activité la plus sous-estimée en jardinage. Elle est pourtant vitale afin de conserver une terre fertile et aérée. Cette technique consiste à ameublir le sol de manière superficielle en cassant sa couche supérieure trop compactée à la suite de pluies conséquentes, arrosages nombreux, ou piétinements successifs. Cette zone supérieure est pourtant le conduit principal permettant l'aération des sols, l'infiltration de l'eau jusqu'aux racines profondes, et le lieu de préférence des micro-organismes favorables au développement des plants. Un dicton connu en jardinage reprend d'ailleurs l'avantage majeur du binage : « Un bon binage vaut deux arrosages ».

  

Comment biner votre jardin ?

Pour bien biner votre jardin, munissez vous des outils adéquats. De la simple binette, à la motobineuse, en passant par la griffe à dents ou la serfouette, tout dépendra de votre superficie et vos besoins.

Un bon binage doit être léger et superficiel. Il faut pour cela se concentrer sur un rayon de 30cm environ autour de votre pied de vigne et ne pas aller plus profond que 2cm au risque d'endommager les racines de votre vigne. Effectuez des mouvements de vas et vient pour remuer la terre, casser les mottes, ceci à reculons afin de ne pas aplatir la terre que vous venez de travailler.

 

Quand biner votre jardin ?

Le binage se pratique surtout au printemps et à l'été lors des phases les plus actives de votre potager et votre plant de vigne. Vous pouvez le réaliser 1 à 2 jours après l'arrosage de votre pied, que cela résulte d'un arrosage manuel ou d'une bonne pluie. L'opération peut être reproduite plusieurs fois dès que vous distinguez une croute dure et sèche sur votre sol.

   

   

  

Vous avez des questions sur l'entretien de votre vigne ? N'hésitez pas à nous contacter depuis le formulaire de contact sur le site, ou nos différentes pages sur les réseaux sociaux. Enfin, si vous souhaitez aller plus loin et acheter vos pieds de vigne, vous pouvez retrouver sur notre boutique plus de 50 cépages de vigne : 

BOUTIQUE VITICABROL